Interview ESAL (Ecole Supérieure des Arts de Lorraine)

 

Qui êtes vous ?

On est l’ESAL, l’Ecole Supérieure d’Arts de Lorraine basée à Épinal. Une école spécialisée dans l’illustration, l’image, etc…

 

Que faites vous ici ?

La Souris Verte est un une salle de spectacle, d’échanges, qui tourne autour de la musique mais les concerts restent des spectacles donc c’est quand même un art visuel. Nous, en tant qu’apprentis-artistes, on veux voir comment on pourrait collaborer, comment apporter quelque-chose ou donner un retour par rapport à ce que la salle nous offre. Là on a la possibilité de rencontrer des artistes, voir comment ils s’installent, comment ils mettent en place un spectacle.. Donc ça apporte beaucoup et on voit comment on peux collaborer en échange. Ça peux être des illustration, de l’image, de la photo, vidéo, on vient essayer de créer un projet qui grandira à long terme. C’est une belle opportunité pour l’aspect pratique aussi. On s’en sentait assez loin jusque là (rires).

Après ça va dépendre de l’évolution du projet, de ce qu’on va proposer à La Souris Verte, de ce qu’ils vont prendre de nos travaux, parce que pour le moment on prend beaucoup de choses pour nous.

 

Dans un cadre scolaire?

Oui. c’est un partenariat qui vient juste d’être créé entre l’ESAL et La Souris Verte. C’est la première année que ça se fait. On est un peux le crash-test (rires). On s’est mis en groupes et chacun à du choisir un événement sur lequel travailler.

L’idée ce serait de produire du contenu en profitant de notre accès aux événements ainsi qu’aux échanges avec les artistes pour éventuellement présenter au public une expo a partir de ce qu’on a récolté, un fanzine… C’est donnant-donnant car on fait de la comm’ pour la Souris Verte de notre côté, et dans le cadre scolaire.

On a pas tous la capacité à programmer de tels artistes dans une salle comme ça. On sort de notre école pour voir autre chose, rencontrer des gens, c’est super.

 

Pourquoi Ultra Vomit ?

On est tous fan ! On est juste venu parce qu’on aime Ultra Vomit. C’est super cool qu’ils passent à Épinal, parce que c’est quand même un gros groupe qui ne cesse de croître, on était surpris de les voir à l’affiche. C’était l’occasion de rencontrer un groupe qu’on aime et dans le cadre d’un projet artistique c’est plus qu’un intéressant. Le metal est déjà  un univers très riche en visuels, c’est très exploitable.

Ce qu’on aime aussi avec Ultra Vomit c’est que c’est un groupe parodique, sans prise de tête même si il ne faut pas oublier qu’il y a un gros travail derrière, on sent que l’on peux faire quelque chose d’intéressant en nous imprégnant de l’univers du groupe qui couvre un bagage très large de genre/visuels metal.

Il y a beaucoup de matière, de références culturelles, j’ai découvert avec le morceau Keken et j’ai trouvé ça trop marrant parce que je suis fan de Ken le Survivant et ça m’a amené à écouter tout le reste. On peux tellement les parodier eux-même dans leur propre parodie! Et puis, ça nous fait de l’expérience car on observe ce qu’il se passe en amont du spectacle.

On a eu l’opportunité d’interviewer les groupes qui jouent ce soir. On voulait échanger un peu avec eux, leur dire qui on est, on s’est tous mis à les croquer pendant leur balances, ils ont beaucoup aimé les résultats ! On est en train d’alimenter les idées qu’on a pour le futur du partenariat. On veut représenter l’esprit du groupe a travers ce qu’ils disent et ce qu’on voit.

 

L’avis d’étudiants en Arts sur la Souris Verte ?

La programmation est très éclectique. Plein d’artistes différents. On passe de Ultra Vomit à Electro Deluxe par exemple. Ils programment des gros noms mais aussi des plus petits. Ils proposent aussi des scènes ouvertes ou tout le monde peux venir jouer dans des conditions professionnelles. Ils font beaucoup pour la scène locale en les accompagnant, en les faisant jouer sur des plateaux amateurs.. C’est un peu le seul endroit de ce type dans la région!

 

Vous vous attendiez à quoi avant de venir sur place ?

On ne savait rien. On est venu sans vraiment savoir ce qui allait se passer. C’est le staff de La Souris Verte qui nous guidait vers la grande salle, la ou on s’est mis à faire des dessins pendant les balances, puis on s’est vite retrouvé avec les artistes qui sont venus nous voir d’eux-même. On est un peu perdus, on découvre trop de choses à la fois, on sait pas ou se mettre, il faut un temps d’adaptation (rires).

 

L’avenir du projet ?

Pour la scène locale, on pourrait décorer les plateaux amateurs par exemple, proposer nos services pour les visuels des albums, etc. On veut vraiment travailler le partenariat pour en faire quelque chose de concret. Lier une salle comme la Souris Verte qui propose de la musique avec une vraie ambiance de partage et notre école qui est dans le même esprit, ça serait vraiment intéressant. Il y a pas mal de musiciens à l’ESAL. Vous en saurez plus à long terme.

 

Un dernier mot pour les lecteurs du blog ?

Venez à La Souris Verte, venez à notre soirée Souris Verte à l’ESAL, les gens du milieu sont trop top!

1 Commentaire

  1. Arnaud

    Voulez vous voir Dcale si oui on peut peut être travailler ensemble rapidement et apprendre beaucoup et kiffer faîte moi signe si intéressé :triple A ambiance acoustique atipique

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *