Les interviews du Spin It Live: STONE DEAF

Groupe de Ballsy blues’n’roll, vous avez sorti votre EP « Weakness » l’an dernier. Un travail conséquent a dû être réalisé en amont, comment l’avez-vous approché ?

Au départ, l’enregistrement d’un EP nous tenait à cœur. On a eu une bonne opportunité d’enregistrer dans un home studio que l’on a inauguré. On a sauté sur l’occasion. On a bossé pendant plusieurs mois les compos sélectionnées. On s’est arrachés aussi bien dans notre cave humide qu’à la Souris Verte pour pouvoir sortir un enregistrement de qualité.

Après deux week-ends d’enregistrement et des heures de mastering l’EP « WEAKNESS » a vu le jour et nous a permis de le distribuer à nos concerts dans le but de nous faire connaitre et d’investir dans d’autres projets.  

Votre collaboration avec la Souris Verte vous a-t-elle été bénéfique ?

La Souris verte a apporté beaucoup de réponses à nos questions, nous a conseillé sur les démarches à suivre pour l’évolution du groupe. Elle nous a permis de nous produire plusieurs fois sur scène dans de bonnes conditions et de nous faire connaitre localement. On a suivi des accompagnements musicaux qui nous ont permis d’être plus à l’aise sur scène et d’affiner nos compos, de pouvoir répéter dans les studios sur du matériel de qualité.

Qu’est-ce que tous vos concerts ont apporté au groupe ?

Nos expériences en live nous ont apporté beaucoup de choses. Pour commencer des sacrés bons souvenirs, la rencontre d’autres groupes, le partage de scènes, de sueur, de cordes cassées, d’acouphènes, et surtout de litres de bière. On a aussi découvert d’autres régions, là où la mirabelle ne coule pas ! On a eu la chance de fouler les planches de certaines salles renommées, comme Chez Paulette lors d’un tremplin où l’on a fait nos preuves jusqu’en finale régionale. Big up à notre blond qui a reçu le prix du meilleur batteur de la soirée. On s’améliore depuis deux ans, mais le travail n’est pas finit. It’s a long way to the top of Rock’n’Roll!

Quelle voie compte prendre Stone Deaf pour les prochaines années ?

On a pleins de projets en tête, la liste est longue. Prochainement on compte tourner un clip, de mèche avec l’EP. Notre set list se rallonge, les compos s’affinent, il reste beaucoup de boulot mais on est déterminés à sortir un album burné et assourdissant !!

Tchuss !

Propos recueillis par Alizée Détrie (stagiaire communication des pratiques amateurs et de la scène locale).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *